vendredi 14 octobre 2011

Scrapbooking - Le Pêcheur et le Banquier

J'aime scrapbooker.
En plus que cela me permette d'exercer toute ma créativité, scrapbooker est pour moi très utile car c'est un magnifique outil pour transmettre mes valeurs à mes proches.


Il y a quelques années, je suis tombée sur ce beau texte de réflexion: Le Pêcheur et le Banquier (voir ci-bas). Je savais qu'un jour j'en ferais une page. Elle est assez minimaliste mais je me suis amusée à y placer de jolis petits détails, :-)  Alors la voilà... 



Cartons: Sable du Sahara, Presque Marine, Cerise Carmin, Noir Nu,
Murmure Blanc,
Papiers: Ma Cabane au Canada (mini des fêtes),
Étampes: Éléments Créatifs (j'adore ce jeu!),
Encres: Noir Nu, Versamark, Sable du Sahara, 
Presque Marine, Cerise Carmin,
Poinçons: Cercle, Chaîne à festons,
Autres: PE blanche, Cristal du Rhin, 
Big Shot Embosslit Beautiful Wings


Le Pêcheur et le Banquier

(Auteur anonyme)

Au bord de l'eau, dans un petit village, un bateau rentre au port, ramenant plusieurs thons. Un banquier complimente le pêcheur sur la qualité de ses poissons et lui demande combien de temps il lui a fallu pour les capturer : " Quelques heures ", répond le pêcheur.

" Mais alors, pourquoi n'êtes-vous pas resté en mer plus longtemps pour en attraper plus? " demande le banquier. Le pêcheur répond que ces quelques poissons suffiront à subvenir aux besoins de sa famille. Le banquier demande alors : " Mais que faites-vous le reste du temps? "

" Je fais la grasse matinée, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme. Le soir, je vais au village voir mes amis. Nous buvons du vin et jouons de la guitare. J'ai une vie bien remplie ". Le banquier l'interrompt : " J'ai un MBA de l'université de Harvard et je peux vous aider. Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps. Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau. Avec l'argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu'à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers. Au lieu de vendre vos poissons à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l'usine, et même ouvrir votre propre usine. Vous pourriez alors quitter votre petit village pour Vancouver, Los Angeles, peut-être même New York, d'où vous dirigeriez toutes vos affaires. "

Le pêcheur demande alors : " Combien de temps cela prendrait-il? "

" 15 à 20 ans ", répond le banquier.

" Et après? "

" Après, c'est là que ça devient intéressant ", répond le banquier en riant. " Quand le moment sera venu, vous pourrez introduire votre société en bourse et vous gagnerez des millions ".

" Des millions? Et après? "

" Après, vous pourrez prendre votre retraite, habiter dans un petit village côtier, faire la grasse matinée, jouer avec vos petits-enfants, pêcher un peu, faire la sieste avec votre femme et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis. "

" C’est ce que je fais déjà… " Et le pêcheur rentra sereinement chez lui.

---

2 commentaires:

Anonyme a dit...

superbe texte

tu publies en rafale ... yé!!!

MJP

Valérie Lacombe a dit...

J'avais déjà lu ce texte et il m'avait marqué aussi...c'était dans la période où mon conjoint et moi avons pris chacun notre tour une année sabbatique. Le relire aujourd'hui me fait un petit pincement au coeur...peut-être parce que je manque toujours de temps maintenant. Ça fait réfléchir...

==========================================================